Le blog Wisper

Comment faire adopter le VDI à vos utilisateurs

La virtualisation de poste de travail est très appréciée par les départements informatiques, parfois moins par les utilisateurs finaux (trop de contrôle, dépendance à la connectivité, pertes de performances, etc). Nous allons vous expliquer comment les faire changer d’avis.

Il n’y a aucun doute : la virtualisation de poste de travail séduit les administrateurs informatique. Les environnements de travail sont parfaitement maîtrisés, hébergés sur un ou plusieurs serveurs, avec des applications centralisées. Le VDI simplifie l’administration des parcs informatique aux équipes IT : déploiements, mises à jour, sauvegardes, etc.

La virtualisation de poste de travail n’a pas encore atteint le niveau de popularité de la virtualisation des serveurs, elle est surtout utilisé dans des environnements soumis à des contraintes réglementaires comme la finance, la santé ou les collectivités. La raison est simple : elle a du mal à s’attirer les faveurs des utilisateurs finaux. Si les SI perçoit avant toute chose les avantages, les utilisateurs eux voient surtout les inconvénients.

Ce n’est toutefois pas une fatalité. Avec une bonne compréhension des attentes utilisateurs, il est possible de convaincre ces derniers et de favoriser l’adoption de ce nouvel environnement.

virtualisation-poste-travail-demo

Comment favoriser l’adoption de votre projet VDI

Les 7 commandements.
  1. Impliquer les utilisateurs dès le départ. Expliquez-leur en quoi le VDI va leur être bénéfique. Il est essentiel de montrer les apports du projet pour leurs tâches quotidiennes, vous éviterez ainsi un rejet du projet par vos utilisateurs .
  2. Être dans le réel. Efforcez-vous de répondre aux réels besoins de vos utilisateurs et non de vous limiter aux caractéristiques purement techniques de la solution.
  3. Partager les bénéfices. Ne soyez pas avare quant aux ressources allouées à vos utilisateurs. Le passage en environnement VDI doit être un plus et non synonyme de lenteurs.
  4. Tester et monitorer. Il vous faudra d’abord recueillir les retours de quelques utilisateurs en environnement de production. Adaptez ensuite le service en fonction de ces avis avant d’étendre le VDI à toute l’organisation. Continuez à surveiller les performances au fur et à mesure que les charges de travail évoluent et augmentent avec le temps.
  5. Être à l’écoute. Il est possible que certains de vos utilisateurs ne parviennent pas à s’adapter malgré tous vos efforts, il est alors important d’être à l’écoute de leurs difficultés afin de pouvoir les aider afin qu’ils ne se sentent pas dépassés par ce changement et surtout en retard par rapport aux autres.
  6. Comprendre les modes de travail. L’usage prévu initialement par les équipes informatiques n’est pas obligatoirement celui qui va être réellement fait par les utilisateur. Mieux vaut les questionner dès les débuts du projet sur leurs environnements et leurs habitudes de travail.
  7. Être flexible. Autorisez vos utilisateurs autant que possible à personnaliser leur environnement de travail virtuel. L’adhésion au concept passera par une bonne appropriation du poste, les profils itinérants vous aideront pour ça.

virtualisation-poste-travail-expert

Répondre